Comment planter des piquets en bois et installer une clôture

Préparation de l'ouvrage

Avant d'installer une clôture, il faut d'abord prendre quelques mesures.
Il peut s'agir d'une clôture séparative ou bien d'un enclos pour les animaux d'élevage ou d'une prairie par exemple.
Vous pouvez faire un petit dessin représentant votre projet de clôture.

Dessin clôture en piquets bois

Voici les quatre chiffres indispensables pour déterminer une liste de matériel nécessaire à l'installation.

  1. Mesurer la longueur de clôturage ou le périmètre s'il s'agit d'un enclos (L1 + L2 + L3 + L4) (*),
  2. choisir ensuite de la hauteur de votre clôture (H = partie visible),
  3. déterminer la largeur du portillon ou de la barrière d'entrée ; elle vaut 0 si aucun passage n'est requis quand il s'agit d'une séparation de propriété,
  4. compter le nombre d'angles quand il s'agit d'un enclos.

* : indiquer si vous avez des segments supérieurs à 20 m.

Déterminer les éléments de clôture

Choix de la hauteur

La hauteur d'une clôture est souvent déterminée par sa fonction de base. Une simple séparation de terrain, pour marquer une limite de propriété, peut être faite en 1 m de hauteur.
Il faudra choisir en fonction du grillage disponible sur le marché. Voici un petit tableau des hauteurs courantes.

Différentes hauteurs de grillage
60  cm80  cm1 m1,20 m1,50 m1,80 m2 m

Si vous construisez un enclos pour contenir des animaux d'élevage, vous pouvez laisser dépasser votre poteau de 10 cm au-dessus du grillage pour y mettre un fil barbelé.

Si vous installez des barrières girondines, reportez vous aussi aux conseils de pose des ganivelles.

Hauteur des ganivelles
50 cm80 cmm1,20 m1,50 m1,80 m2 m

Calcul de la hauteur totale d'un piquet

Une fois la hauteur connue de votre grillage, vous obtenez la hauteur aérienne utile.
La partie enterrée d'un piquet, est égale à un tiers (1/3) de la hauteur aérienne. Le tableau suivant vous donne la longueur totale nécessaire d'un piquet pour la partie visible donnée.

Implantation d'un piquet de bois
A, E, PMesures des hauteurs
(1)1,10 m1,35 m1,50 m1,65 m1,90 m2,25 m
(3)0,40 m0,45 m0,50 m0,55 m0,60 m0,75 m
(3)1,50 m1,80 m2,00 m2,20 m2,50 m3,00 m

(1) : partie aérienne ;
(2) : partie enterrée ;
(3) : poteau

Espacement entre les piquets

L'espacement entre deux poses est égal à la hauteur d'un piquet. Suivant la configuration du terrain, il est conseillé de mettre des jambes de force à intervalles réguliers le long du clôturage et dans ses angles.

Espacement entre piquet de clôture

Jambes de force

Elles se placent à chaque extrémité d'une clôture séparative, aux angles de l'enclos (2 pour chaque angle) et de chaque côté de la barrière.

Si un segment de clôture fait plus de 20 m il faudra des jambes de force et des tendeurs supplémentaires.

trois types de poses de jambe de force

Exemple pour une clôture séparative

C'est un segment simple qui va d'un point à un autre ; il n'y a pas d'angle. La liste du matériel est simplifiée.
Le nombre de piquets nécessaires dépend de la longueur de clôturage et de la hauteur. Pour une clôture de 20 m et d'une hauteur de 1,50 m :

  • 11 piquets de 2 m,
  • 2 jambes de forces (piquets de 2 m),
  • 65 mètres de fil de fer galvanisé,
  • 3 tendeurs,
  • 37 crampillons.

Largeur des passages ou entrées

Exemple de largeurs d'accès à ménager pour l'installation d'un portillon ou d'une barrière.

Dispositif empruntant le passageLargeur
motobineuse80 cm
motoculteur1 m
brouette ou remorque à déchets verts1,20 m
mini tracteur1,50 m à 2 m
véhicule et remorque2 ventaux

Comment planter un piquet

Les outils manuels de base

En fonction du terrain et de la profondeur d'enfoncement du piquet, il vous faudra des outils adaptés :

  • Une masse pour enfoncer le piquet,
  • une pioche pour nettoyer l'emplacement du trou,
  • une barre à mine.

Enfoncement

Il est souvent préférable de nettoyer d'abord l'emplacement du trou à la pioche, afin de retirer les herbes et racines.

Si le sol est meuble avec une couche terreuse profonde, alors enfoncez directement le piquets à l'aide de la masse en protégeant celui-ci d'un martyre (pièce de bois dure intercalée entre le dessus du piquet et la frappe de la masse).

Sinon, continuez le trou à la pioche et faite le au plus profond qu'il est possible (n'élargissez pas le trou pour gagner en profondeur).
Par la suite, vous finissez d'enfoncer le piquet à la masse.

Dans un sol difficile ou des terres peu profondes, il faut creuser le trou complet avec la barre à mine (ou au perforateur) dans un diamètre légèrement supérieur au piquet.

Scellement au béton

Dans des sols peu profonds et rocailleux, il est possible de sceller le piquet avec du béton. Il faudra faire un trou le plus profond possible et assez large pour le maintient du piquet.

Scellement d'un piquet en bois avec du béton

Ne pas emprisonné de béton le piquet sur toute sa partie enterrée.
Le bas du piquet doit être dégagé afin que les écoulements d'eau de pluie s'évacuent et ne viennent pas pourrir le bois par stagnation.

Outils mécaniques

Il existe des enfonce-pieux pneumatiques (sur compresseur d'air), thermiques autonomes et hydrauliques. Certain se louent à la journée.

Pour creuser les trous nous pouvons utiliser une tarière thermique. Elles sont souvent fournies avec lot de de trois mèches (100, 150 et 200 mm).

Tarière et enfonce-pieux

Protection du bois

La protection de la tranche supérieure se fait par du goudron de pin ou la mise en place d'une plaque de zinc.

Protection supérieure du piquet avec une tôle en zinc

La partie inférieure peut être implantée telle quelle, sinon un enduit au goudron ou un charbonnage peut améliorer la protection de la pointe.
Pas de traitement chimique sur le corps du poteau car le tannin de châtaignier est un protecteur naturel.